Quelle longueur de texte pour optimiser son référencement ?

cmantika

Rédiger du contenu web ne s’improvise pas… Pour qu’il est un effet positif sur le référencement de votre site internet, il est important de répondre à quelques critères. La longueur des textes est sûrement un des critères le plus important.

Une longueur minimale afin de servir le référencement

Bien évidemment la longueur d’un article de blog ne va pas être de le même longueur qu’une fiche produit… Même si la longueur d’un contenu dépend généralement de ce qu’on a à y dire, il y a tout de même un minium à ne pas dépasser si l’on veut que ce contenu web serve à référencer un site internet. Certains experts s’accordent à dire qu’un texte de 200 mots serait le minimum. D’autres prônent le fait que 500 mots serait la longueur parfaite. Mais finalement la longueur idéale dépend avant tout de vos objectifs !!!

Deux études en faveur des longs textes

  • Une étude menée par Backlinko (entreprise spécialisée dans le conseil SEO) montre que plus un texte est long, plus il a de chance d’être bien référencé.
  • Une autre étude réalisée par Moz, société vendant des logiciels d’inbound marketing et d’analyse , privilégie également les longs textes en démontrant que plus un texte est long, et plus il a de chance de générer des liens (backlinks), et donc du trafic.

Les longs textes permettraient donc la création d’un cercle vertueux ?

Soyez stratégique vis à vis de vos lecteurs

Attention : même si le contenu est ce qui améliorera grandement votre référencement naturel, rien ne sert de produire du contenu pour seulement « nourrir » Google : il faut avoir quelque chose à dire! Du contenu n’ayant pas d’intérêt n’attirera aucun trafic et pourrait même décrédibiliser l’auteur. Il en est de même pour un contenu de mauvaise qualité, ou véhiculant de fausses informations.  Le contenu va alors desservir l’image de l’auteur, pâtir sur la réputation de l’entité et donc éloigner les internautes. A contrario, un contenu intéressant et attisant la curiosité de lecteurs va permettre une augmentation de trafic et donc, une hausse du référencement naturel.

Autre point de vigilance : ne pas produire de contenu trop long et rébarbatif pour le lecteur.

Une lecture sur le web ne s’apparente en aucun cas à la lecture d’un bon bouquin. L’usage qui est faite des contenus web n’est pas le même qu’un contenu magazine non plus. On parle dorénavant de « contenu snacking », c’est à dire que les internautes veulent une information concise, et allant directement à l’essentiel. Un contenu trop long risque de les ennuyer et les perdre. Il faut savoir être concis, tout en communiquant toutes les informations intéressantes pour l’internaute.

 

C’est comme en pâtisserie : tout est dans le dosage  !

Toutes nos actualités