Google, filiale de la Holding Alphabet

8 September 2015 par Anthony

Google, filiale de la Holding Alphabet

Google a annoncé, le 11 août dernier, une future réorganisation de sa société. Concrètement début 2016, Google changera de nom et deviendra la holding Alphabet . Cependant Google ne disparaîtra pas mais deviendra une filiale de la holding comme Calico (lutte contre le vieillissement, Life Sciences (lentilles de contact pour diabétiques), Nest (objets connectés), Fiber (fibre optique) et X Lab (ou Google [X]) entre autres.

Pourquoi ce nom?
C’est officiellement un mélange des termes « alpha », qui dans la sémantique financière désigne un retour sur investissement supérieur à la normale, et « bet», qui signifie « pari ». Avec cette nouvelle entité, Larry Page (CEO) et Sergey Brin (Président), font le pari de gain substantiels.

Pourquoi ce changement?
Ce choix stratégique s’explique par la volonté de Google d’offrir à ses actionnaires une plus grande transparence de ses comptes mais également, comme son nom l’indique, de générer plus de profit.

Qu’est-ce qui change en 2016?

Côté organisationnel

  • L’ancien président, et accessoirement directeur technique de Google, devient le président d’Alphabet Incorporated et supervise également les travaux du X Lab.
  • Sundar Pichai, arrivé en 2004, devient alors le nouveau président de Google
  • Google ne gérera plus Carico, Nest, Fiber et X Lab afin de se concentrer sur l’internet et l’informatique. Elle conservera cependant la gestion des marques Google, YouTube, Android, Google Play, Google Livres, Google Ads, autrement dit les entités qui génèrent le plus de bénéfices.

Côté finance

  • En clair Google souhaite faire le distinguo entre les filiales qui rapportent et celles en déficit comme Carico, Nest, Fiber et X Lab.
  • Plus de liberté, ex : Google X, pourrait devenir une filiale à part entière.
  • Alphabet pourra mieux résister à des procédures pour abus de position dominante (cf l’épisode d’avril dernier), et permettra une certaine optimisation fiscale par la séparation entre les entités rentables et celles qui le sont moins.
  • Les filiales ainsi créées pourront également être plus autonome (demande de financements) et plus rentables. Le but final est de leur permettre de croître de façon exponentielle de sort à pouvoir atteindre la taille de Google dans le meilleur des cas.

Qu’est-ce qui ne change pas?

Les attributions des filiales:
Pour Google : recherche, publicité sur Internet, gestion des emails et bureautique…
Pour Nest : création d’objets connectés
Pour le X Lab : création et gestion des projets innovants.

L’usage de Google par les internautes :
Aucun changement pour les internautes car il s’agit simplement d’une intégration dans un groupement d’entreprises.

Le mastodonte Google n’a ainsi pas fini de nous surprendre. La société affirme encore une fois sa suprématie et sa boulémie.
Reste à voir si les petites filiales actuellement déficitaires réussiront à combler les attentes de Google ou plutôt d’Alphabet.

Partager cette article :

Tags :

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.

x